FAQ - Services municipaux des eaux potables

 

Informations Générales

Quels sont les approvisionnements en eau municipale/publique?

Chaque province définit différemment l’approvisionnement en eau municipale ou publique. Généralement, un service central de l’eau dessert un nombre défini de personnes. Bien que ces systèmes soient exploités presque partout au Canada par les municipalités, un nombre croissant de systèmes sont en court d’exploitation et appartiennent parfois à des entreprises privées.

Combien de Canadiens sont desservis par des systèmes municipaux / publics?

En 1999, on a estimé que 26,5 millions de Canadiens étaient desservis par des services centraux de gestion de l’eau.

Comment sont-ils administrés?

L’administration de l’eau potable relève de l’autorité provinciale/territoriale.

Les provinces et territoires sont responsables du développement et du renforcement de toute législation se rapportant aux approvisionnements en eau municipale et publique. La construction et l’exploitation relèvent également de leur autorité.

Les approvisionnements en eaux municipales / publiques sont-ils sans danger ?

Les fournisseurs municipaux de l’eau se conforment généralement aux Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada et doivent obtenir un Certificat d’approbation pour leurs usines de traitement et leurs systèmes de distribution, certificat qui est lié à la source d’eau et au marché desservi. Ce certificat établit des exigences de contrôle et de maintenance. Les infrastructures des fournisseurs sont de plus en plus soumises à des contrôles, des maintenances de routine et doivent préserver des rapports détaillés. Les approvisionnements en eau municipale, sous des conditions d’exploitation normales, ne posent aucun problème pour la santé humaine. Cependant, il arrive occasionnellement que malgré les meilleurs efforts des fournisseurs d’eau et parfois pour des raisons hors de leur contrôle, les approvisionnements en eau peuvent être contaminés soit chimiquement soit biologiquement. Si cela arrive, les résidents doivent être conseillés afin de prendre des mesures de précaution comme, par exemple, faire bouillir l’eau avant de la consommer.

Quels sont les Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada?

Les Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada publiées par Santé Canada au nom du Comité fédéral-provincial-territorial sur l'eau potable établissent les périmètres de base en santé pour la qualité de l’eau potable. Ces périmètres sont utilisés par les provinces et territoires afin de mettre en place des normes ou des objectifs dans chacun de leur province et territoire. Les Recommandations traitent de trois types de paramètres : microbiologique, chimique et esthétique.

Retour au haut de la page

Acréditation des exploitants

Qu’est-ce que l’accréditation des exploitants ?

En 1972, Environnement Canada et la Federation of Associations on the Canadian Environment (FACE) ont soutenu un atelier suivi par toute la juridiction fédérale et provinciale pour établir un système de classification de tous les systèmes de distribution, de collecte et de traitement en eaux potables et usées. Cela devait aussi inclure un processus d’évaluation et de certification des exploitants de systèmes (comité pour l’accréditation, l’enseignement et la formation (CET)).

La même année, l’Association of Boards of Certification a été soutenu par l’American Water Works Association et par la Water Pollution Control Federation (devenue la Water Environment Federation) pour améliorer et promouvoir non seulement l’accréditation des opérateurs mais aussi des normes et pratiques uniformisées des accréditations d’opérateurs partout au États-Unis.

En 1974, le Groupe canadien s’est réuni à Charlottetown et a adopté un ensemble de recommandations pour les programmes d’accréditation des opérateurs. Le système ABC n’a pas été adopté à cette époque par manque de flexibilité dans les systèmes de certification provinciaux et territoriaux pour faire des ajustements mineurs ou reconnaître de petits systèmes. Depuis lors, les normes ABC ont évolué pour satisfaire les besoins des systèmes d’accréditation provinciaux et territoriaux. Les provinces et territoires cités ci-dessous font actuellement partis de l’ABC :

  • Atlantic Canada Water and Wastewater Voluntary Certification Program (Newfoundland & Labrador, Nova Scotia, Prince Edward Island, New Brunswick)
  • Ontario Water and Wastewater Operator Licensing Program
  • Manitoba Water and Wastewater Association
  • Saskatchewan Operator Certification Program
  • Alberta Environment
  • British Columbia Environmental Operators Certification Program
  • Northern Territories Water and Wastewater Association

Cependant, la majorité des provinces et des territoires utilisent les seizièmes examens de normes génériques canadiennes produites par ABC . Le sommaire suivant identifie le statut des programmes d’accréditation des exploitants dans les différentes provinces et territoires.

Quelles-sont les provinces exigeant des exploitants accrédités?

L’accréditation des exploitants est obligatoire dans les provinces et territoires suivant :

Retour au haut de la page

Qualité de l’Eau

Qu’est ce qui peut influencer la qualité de l’eau?

La qualité de l’eau est profondément et principalement touchée par la nature et l’état de la source d’eau elle-même. La qualité de l’eau est aussi affectée par les matériaux utilisés dans les systèmes d’infrastructure de l’eau et par les procédés de traitement utilisés.

On considère généralement que l’eau aquifère (eau souterraine) est microbiologiquement sûre puisque qu’avant de passer dans les eaux souterraines, celle-ci est filtrée par de nombreux mètres de sols et de couches géologiques. Cependant, l’eau souterraine va très probablement être touchée par la structure géologique et peut-être même durement (en contenant des ions de calcium). L’eau souterraine peut contenir de l’arsenic, du fer, du manganèse ou autres produits chimiques qui doivent être enlevés avant la consommation.

En revanche, les eaux de surfaces comme celles des lacs ou des rivières ne sont pas présumées microbiologiquement sûres puisqu’elles contiennent des matériaux organiques et fécaux provenant des terres agricoles (particulièrement à cause des zones agricoles et des animaux sauvages). Ces eaux sont souvent troubles (à cause de nombreuses particules du sol) ou colorées par les acides et teintures naturelles (dues à la décomposition naturelle).

Retour au haut de la page

Exigence de traitement

Pourquoi l’eau a-t-elle besoin d’être traitée?

Les technologies et les procédés de traitement ont été développés pour les systèmes d’eaux municipales afin d'aborder les questions microbiologiques, chimiques et d'esthétiques avec l'eau brute. Lorsque la source d'eau est un aquifère profond avec une zone de recharge de l'aquifère protégée à l'aide de puits profonds et les têtes de puits protégées, l'autorité provinciale est souvent accordé au système pour simplement pomper l'eau du sol et le livrer directement à des clients du service d'eau sans même désinfecter

Quel sont les traitements nécessaires pour les systèmes d’eaux municipales/publiques?

Les fournisseurs municipaux de l’eau se conforment généralement aux Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada et doivent obtenir un Certificat d’approbation pour leurs usines de traitement et leurs systèmes de distribution. Certificat qui est lié à la source d’eau et au marché desservi. Ce certificat établit des exigences de contrôle et de maintenance. Les infrastructures des fournisseurs sont de plus en plus soumises à des contrôles, des maintenances de routine et doivent préserver des rapports détaillés.

La désinfection des approvisionnements d’eaux municipales est-elle obligatoire?

La désinfection des approvisionnements d’eaux municipales est obligatoire dans les provinces suivantes   :

Alberta

Tous les systèmes doivent procéder à la désinfection de l’eau

Colombie-Britannique

Tous les approvisionnements en eau de surface et toute eau souterraine, suite à l’avis d’un responsable des eaux potables, représentant un risque de contenir des pathogènes doivent être désinfectées

Manitoba

Les eaux de surface et les eaux souterraines étant sous l’influence des eaux de surface doivent être désinfectées

Terre-Neuve

Tous les approvisionnements en eau

Territoires du Nord-Ouest

Toutes les eaux de surfaces et toute eau souterraine qui aurait pu être sujette à une contamination dans un puits, un réservoir de stockage ou une conduite majeure

Nunavut

Toutes les eaux de surfaces et toute eau souterraine qui aurait pu être sujette à une contamination dans un puits, un réservoir de stockage ou une conduite majeure

Ontario

Toutes les eaux de surface et souterraines sans obtention d’une exception

Île-du-Prince-Edward

Aucune obligation – en revanche, l’eau potable provient exclusivement des eaux souterraines

Québec

Tous les systèmes d’eau de surface, tous système alimenté par les eaux souterraines qui sont sous l’influence des eaux de surface

Saskatchewan

Désinfection obligatoire

Quelles-sont les exigences supplémentaires au niveau des approvisionnements municipaux / public en eau?

Beaucoup de provinces exposent des obligations spécifiques de traitement dans des certificats d’infrastructure d’approbation. Cependant, la province du Québec exige que les municipalités utilisant des approvisionnements d’eau de surface prévoient de les filtrer et de les désinfecter. Seule la désinfection des eaux souterraines est requise lors celles-ci sont sous l’influence des eaux de surface. Le gouvernement de l’Ontario exige la désinfection et la filtration des approvisionnements en eaux de surface.  

Retour au haut de la page

Contrôle et Surveillance de la Qualité de l’Eau

 Qu’est-ce qu’un laboratoire accrédité?

Un laboratoire accrédité exige une démonstration continue de performance évaluée deux fois par an sur les compétences.

La capacité est évaluée tous les deux ans avec des laboratoires d’audits. L’accréditation est délivrée conjointement par le Conseil des normes du Canada (une agence gouvernementale) et le Programme d’accréditation national pour les laboratoires environnementaux, à travers un programme nommé le Programme pour l’Accréditation des Laboratoires.

Quelles-sont les provinces exigeant que leur eau soit testée par des laboratoires accrédités?

L’Alberta, la Colombie-Britannique, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario, le Québec et le Saskatchewan exigent que leurs eaux soient testées par des laboratoires accrédités.

Retour au haut de la page

Les Appareils de Traitement de l’Eau Résidentielle

Quels types d’unité de traitement résidentiel sont implantés au Canada?

Il existe deux types d’appareils de traitement de l’eau résidentielle disponibles aux consommateurs : les appareils aux Point d’usage (PU) ou aux Point d’entrée (PE). Quelques appareils peuvent être branchés à d’autres appareils pour former un système de traitement. Les appareils au PU traitent typiquement l’eau des bains, pour un seul robinet comme un robinet d’évier ou un robinet d’appoint monté à côté de l’évier. Les appareils au PE traitent toutes les eaux entrant dans la maison, avant leur distribution dans le système de plomberie. Ils sont généralement situés juste après le compteur d’eau, s’il y en a un.

Les appareils de traitement de l’eau résidentielle peuvent être installés dans les maisons approvisionnées en eau municipale ou en eau délivrée par le privé. Une plus grande attention devrait être portée afin de choisir et d’installer des appareils de traitement.

Dans les anciennes maisons et infrastructures d’approvisionnement en eau, des appareils devraient être installés car les services municipaux d’approvisionnement ne sont normalement pas obligés de traiter l’eau sauf peut-être d’offrir des qualités esthétiques comme le goût et l’odeur. Pour les maisons qui utilisent un approvisionnement en eau privé, le besoin pour des appareils de traitement de l’eau résidentielle est plus grand. En effet, l’eau peut avoir besoin d’être filtrée, adoucie ou désinfectée, etc. avant d’être utilisée.

Il existe six catégories d’appareils de traitement : les filtres particulaires, les adoucisseurs d’eau et les filtres de sable « vert », les dispositifs de désinfection, les filtres carboniques, les dispositifs d’osmose inversé et de distillation. Ces procédés seront décrits dans les fiches d’information qui suivent.

Quand devrais-je utiliser une unité de traitement résidentielle?

Les fabricants de beaucoup de ces appareils recommandent que ces unités ne soient utilisées que sur l’eau provenant d’une source municipale ou sur une eau reconnue pour être microbiologiquement saine. Dans tous les cas, les utilisateurs potentiels de ces appareils doivent savoir quelle est la qualité de leur approvisionnement en eau avant de déterminer si un dispositif est nécessaire, ou si un ou plusieurs appareils doivent être installés ou utilisés. Dans le cas des approvisionnements municipaux, le fournisseur de l’eau lui-même peut et devra fournir ces informations sur demande si elles ne sont pas encore publiées dans un rapport pour la confiance des consommateurs ou sur leur site Internet. Dans le cas des approvisionnements privés, le service des eaux lui-même peut ou pourra fournir cette information sur demande si elle n’est pas déjà publiée dans un rapport pour la confiance des consommateurs ou sur leur site Internet.

Quel appareil devrais-je acheter?

Le but prédéterminé et la capacité de l’appareil doivent être décrits par le fabricant dans des feuillets d’information spécifiques joints à l’appareil ou dans son emballage. Les feuillets doivent contenir toute performance spécifique déclarée, comme pour le déplacement des polluants chimiques. Les performances déclarées sont débattues dans la section suivante de cette fiche d’information. Les utilisateurs potentiels de n’importe quel appareil ou système de traitement résidentiel doivent lire soigneusement les feuillets d’information et les performances déclarées avant de choisir et d’utiliser un appareil particulier. De plus, le propriétaire de l’appareil doit entretenir l’appareil conformément aux recommandations des fabricants pour assurer la qualité d’une eau sûre.

Certains appareils ont remplis les exigences établies par des organisations d’accréditation comme la Canadian Water Quality Association ou la Water Quality Association , basée aux États-Unis (qui sont des associations de fabricants ou de distributeurs de tels appareils). D’autres ont atteint les normes de performance ANSI/NSF1 pour l’extraction ou la réduction du niveau de polluants dans l’eau traitée, ou pour croître les qualités esthétiques de l’eau de l’eau traitée. Pour que les systèmes de traitement de l’eau potable soient certifiés NSF, cinq exigences de base doivent être réunies :

Pour plus d’information téléchargez la fiche info de l’ACEPU sur les unités de traitement résidentielles (disponible uniquement en anglais).

Retour au haut de la page